Olivier Gallon

21 mai 2018
A propos des éditions La Barque, à l’occasion de la sortie du livre Les Commencements de Giuseppe Bonaviri.

Avec Les Commencements, paru en 1983 en Italie aux éditions Sellerio, Giuseppe Bonaviri semble enfin avoir trouvé une forme en adéquation avec son imaginaire circulaire, dont l’épicentre est Mineo, sa ville natale, point de départ de son œuvre, et de ce livre en particulier, entre tous inclassable. Dans une langue étonnement sensuelle, il côtoie de nombreux registres auparavant explorés, augmentés par l’astronomie et l’ethnographie… Et, surtout, tout au long, il alterne ingénieusement prose et poème, l’un et l’autre traitant d’un seul et même thème, où résonne l’espace-temps d’une parole en son rappel authentique, dont l’ampleur des propos, à forte résonance cosmique, retient durablement.

Comment va ta montagne, Olivier Gallon, La Barque 2017
Documents, Amelia Rosselli, La Barque 2017
Il pleut sur le déluge, La Barque, 2018
Le charmeur de rats, Marina Tsvetaeva, La Barque, 2018
Le cristal, Conrad Aiken, La Barque, 2018